Lorsque vous démarrez une entreprise, et suivant votre activité, la signature d’un bail commercial pour obtenir un local adapté est indispensable. En plus de trouver un lieu adapté, bien placé et abordable, vous devrez également négocier un bail qui correspondra à vos attentes. Selon le type d’entreprise que vous lancez, il existe différentes options en matière d’immobilier commercial qui répondent à vos besoins. Un bail commercial 3 6 9 est un contrat légal entre le propriétaire d’un espace commercial et un locataire qui utilisera cet espace à des fins commerciales. Il est important de savoir quand et comment signer un bail 3 6 9 si vous voulez vous protéger en tant qu’entrepreneur. Voici quelques conseils sur les baux commerciaux 3 6 9 à l’intention des propriétaires de petites entreprises et des entrepreneurs.

Qu’est-ce qu’un bail commercial 3 6 9?

Un bail commercial 3 6 9 , est un contrat légal entre deux parties (le bailleur et le preneur) dans lequel le preneur (le représentant légale de l’entreprise ayant besoin du local commercial) paie pour utiliser le bien du bailleur dans un cadre commercial pendant une période déterminée. Un bail commercial 3 6 9 est souvent utilisé lors de la location d’un espace pour une entreprise, c’est un type de bail très fréquent qui pourra être résilié tous les 3,6 ou 9 ans. Le bail commercial 3 6 9 fixe les conditions d’utilisation, le coût de la location et d’autres informations importantes pour les deux parties. Les bail commercial 3 6 9 s’oppose aux baux dérogatoires.

Quand dois-je signer un bail commercial 3 6 9 ?

Avant de signer un bail commercial 3 6 9, assurez-vous que l’espace est adapté à votre activité: c’est un engagement important puisque vous vous engagez pour un minimum de 3 ans, prenez le temps d’étudier le local et les coûts associés.

A lire également  Domicilier son entreprise

Le bail commercial 3 6 9 est un bail très courant souvent imposés par les propriétaire de locaux commerciaux. Cela se comprend puisqu’il vous engage, et d’un autre côté, vous avez certainement aussi besoin de stabilité pour votre entreprise, donc un autre type de bail n’est peut être pas idéal.
Faites le tour de l’espace et vérifiez la disposition, la lumière naturelle, les plafonds et le câblage électrique. Vous devez également vous assurer que l’emplacement du bâtiment et ses environs sont adaptés aux besoins de vos clients. L’étape suivante consiste à effectuer une analyse de marché des espaces similaires qui pourraient être disponibles. Cela vous aidera à comprendre les loyers du marché et à négocier les conditions du bail commercial. Bien que vous soyez impatient de signer un bail pour votre entreprise, vous devez aussi être patient. Vous pourrez peut-être obtenir une meilleurs opportunités et de meilleures conditions en prenant le temps de négocier ou en trouvant un autre bien à louer.

Comment lire et comprendre un bail commercial 3 6 9 ?

Veillez à lire l’intégralité du bail commercial avant de le signer, et dans l’idéal, demandez l’avis de votre avocat(e) spécialisé(e). Cela vous permettra de comprendre les termes du bail commercial et de savoir à quoi vous vous engagez et éventuellement de le faire modifier en accord avec le propriétaire si des clauses sont manquantes ou si certains éléments posent problèmes. Le montant du dépôt de garantie, le reconduction tacite, les conditions d’exploitation du local ou encore les clauses concernant les travaux dans le local sont autant de points de vigilance à observer dans votre bail commercial 3 6 9.

A lire également  Frais de notaire : savoir les calculer !