Connues aussi sous l'appellation micro-voitures ou voiturettes, les voitures sans permis sont des véhicules à moteur qui ressemblent aux automobiles classiques mais souvent plus compactes. Elles possèdent une législation très proche de la voiture dite normale mais avec toutefois quelques différences relativement conséquentes.

Les régulations des voitures sans permis

La voiturette sans permis représente une des meilleures alternatives pour la route chez les jeunes. Plus sûres que les motos ou les scooters mais tout aussi utiles, elles peuvent être conduites à partir de 16 ans. Leurs capacités sont cependant bien plus modérées en comparaison avec les voitures avec permis. On note par exemple des limitations sur la vitesse allant au maximum à 45 km à l'heure, un poids de base n’excédant pas 350 kg avec plus ou moins 200 kg de charge supplémentaire ainsi qu'une possibilité d'accueil de 2 personnes.

La plupart des voiturettes sans permis sont par ailleurs bridées avec un moteur de 50 cm3. Précisons cependant que même si les micro-voitures sont dites sans permis, elles exigent tout de même un certificat contrairement à des trottinettes électriques par exemple.

Avantage de l'engin

Quand on voit les spécificités du véhicule sans permis, on peut directement en déduire la principale utilité qui est la facilité d'accès. En effet, ce type de voiture permet en premier lieu de s'habituer à la conduite sans pour autant risquer les mêmes dangers que sur une automobile qui demande un permis de conduire. 

Ajoutons aussi que ces engins sont bien moins coûteux et prennent beaucoup moins de place, ce qui est un plus lorsqu'on est étudiant ou que l'on vit dans une agglomération très dense. Effectivement, ces véhicules permettent de se garer et de circuler bien plus aisément dans ce type d’environnement.

Pour quel modèle opter ?

Le choix, ce n'est clairement pas ça qui manque dans les voitures sans permis, il existe même des concessionnaires spécialisés dans ce type d'offre. Parmi les types de voiturettes, on peut notamment citer :

  • les véhicules électriques ;
  • les versions adaptées de modèles existants ;
  • les voiturettes de luxe.

Tout comme pour le domaine automobile grand public, la micro-voiture dispose aussi d'un circuit large regroupant toute sorte de gammes de prix ou de performances, avec néanmoins les régulations légales qui sont imposées.

Les assurances des voitures sans permis

L'assurance est très certainement un des plus gros points faibles de ce type d'engin motorisé. En effet, étant donné que la clientèle qui souscrit le plus souvent à ce genre de service est composée de jeunes conducteurs inexpérimentés ou de personnes ayant perdu leurs permis de conduire, les risques d'accidents en sont donc décuplés. Et même si des agences spécialement dédiées à cette catégorie d'assurances ont vu le jour, il reste plutôt complexe de tomber sur une offre qui ne soit pas hors de prix. 

Le meilleur conseil à ce niveau-là est de se renseigner auprès d'un professionnel ou de faire un devis sur un site d'assurance. Il peut aussi y avoir des simulateurs en ligne qui, en prenant en compte votre profil, vont vous proposer des offres spécifiques.