S'il est considéré par certains comme étant qu'une simple boisson lambda faite pour se désaltérer, le vin représente chez d'autres au contraire, un savoir faire, un art et tout un monde à découvrir. Le vin est intimement lié à la nourriture, il se consomme avec cette dernière et lui ajoute de la saveur. C'est pourquoi, chers amateurs de vin, il est nécessaire de maîtriser l'art de boire cet élégant et délicieux élixir, et de savoir comment l'associer avec les plats. Alors, comment marier le bon vin à la bonne nourriture ?

 

Les saveurs des différents types de vins

Selon le type de vin que l'on est en train de déguster, nous aurons dans la bouche une saveur qui diffère de l'un à l'autre. Certaines seront plus méditerranéennes, d'autres évoqueront beaucoup plus la campagne, ou encore les montagnes, etc. Les secrets derrière l'inspiration que provoquent ces saveurs sont intimement liés à l'endroit de l'extraction, mais aussi dépendent de la fabrication de la boisson. C'est pourquoi certains vins se marieront avec des plats bien définis, et d'autres beaucoup moins. vinLa saveur du vin repose essentiellement sur les quelques points que nous citons si-dessous : 

  • Le lieu de la culture du raisin : en fonction du climat et de la terre, le raisin n'aura pas les mêmes caractéristiques, comme il en va de même pour tout fruit ou légume. 
  • La méthode d'extraction du vin : il existe en effet plusieurs méthodes pour extraire le vin, même si quelques-unes ressemblent de près à d'autres, il n'en demeure pas moins que certains vins seront plus corsés, d'autres moins, certains plus amers, d'autres moins, etc.
  • La mise en tonneau : l'ancienneté du vin ainsi que la qualité de sa conservation, enfin, auront également une influence considérable sur sa saveur finale.

C'est ce qui laisse donc les saveurs des différents vins changer d'un type à un autre.

Comment joindre le bon vin au bon plat ? 

La dernière question réside bien entendu dans le fait de maîtriser l'association vin/nourriture. Il faut savoir, tout d'abord, que toutes les explications du monde ne sauraient remplacer une expérience concrète sur le terrain. Il convient donc d'essayer pas vous-même les différentes combinaisons possibles de vins et plats, puis faire vos propres conclusions. Vous vous fourvoierez plus d'une fois, c'est une certitude, cela dit, vous apprendrez par vous-même, cette maîtrise si subjective qu'il est extrêmement complexe de l'étayer en usant des mots ; c'est comme chercher à expliquer l'inspiration à un apprenti musicien. 

Toutefois, afin de ne pas y aller en tâtonnant dans le noir, nous pouvons vous donner quelques indications. Sachez que les meilleures associations entre les vins et les plats se font, dans la très grande majorité des cas, entre boissons et nourriture de la même région. Ainsi, un vin bordelais ira parfaitement avec les plats traditionnels de la région ; même climat, même terre, goûts qui se rapprochent donc. Le tout est de ne pas provoquer de dissonance gustative, c’est-à-dire percevoir deux goûts très différents.